07 avril 2010

Mille-feuilles

Regarder ma collègue partir anormalement tôt, à peine 18 heures, après avoir organisé la garde de ses filles le temps que son mari soit de retour. Savoir qu'elle ne repassera chez elle que pour y récupérer quelques affaires et le bébé de 14 mois qu'elle doit amener aux urgences pédiatriques, encore. Partir quelques dizaines de minutes plus tard, alors qu'elle est déjà sûrement dans une salle d'attente. Tenter d'expliquer à mon fils  sur le trajet qui nous ramène à la maison que son copain de jeux, son complice, a réagi anormalement violemment à son vaccin, qu'il est malade, qu'une fièvre trop élevée et persistante est chez lui un symptôme inquiétant, mais qu'on espère qu'il reviendra très vite. Savoir que le lendemain, comme tous les matins de la semaine, son premier regard en arrivant chez l'assistante maternelle sera pourtant pour le chercher, lui. Vaquer aux tâches du quotidien en guettant les textos, essayer d'imaginer la situation et se dire qu'on n'aura jamais la moindre idée de ce que cela représente, et qu'il faut prier le ciel pour qu'il en soit ainsi à jamais. Se coucher, respecter le silence de cette mère malmenée qui est bien plus qu'une collègue de travail, elle qui n'est que si rarement ma supérieure hiérarchique. Se réveiller peu après minuit, sans raison apparente. Réaliser tout à coup qu'une source lumineuse diffuse une lueur faiblarde dans la chambre. Saisir le téléphone mobile, y lire les mots magiques du retour à la maison avec l'enfant, stabilisé bien qu'encore fiévreux. Sortir de ce demi-sommeil le temps de taper une réponse, se pelotonner à nouveau au creux du lit, le sourire aux lèvres.

Jongler de dossier en dossier toute la journée. Renseigner, préparer, enquêter, coopérer, recadrer, formuler, imaginer, rédiger, lire, documenter, rechercher, orienter, planifier. Rentrer à la maison, découvrir un petit paquet à mon intention sur la boîte aux lettres. S'étonner, rester perplexe, puis retourner le pli et découvrir le nom de l'expéditeur - sourire aux éclats, et s'élancer dans les escaliers avec des ailes dans le dos. Ouvrir la porte, décacheter l'enveloppe, caresser son livre, en ouvrir la couverture et découvrir la dédicace. Sourire encore, des larmes dans les yeux. Et ajouter mentalement plein de cailloux-bonheurs dans mon petit baromètre d'humeur personnel...

Supplice médieval

Posté par MamzelleHerisson à 21:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Mille-feuilles

  • Je constate aussi que depuis que je suis mère, je suis très touchée par les soucis de "mes soeurs de maternité". Quel soulagement pour ton amie!

    L'illustration qui clot ce billet est-elle issue du livre que tu as reçu? Un livre d'Histoire?

    Posté par verveinecitron, 08 avril 2010 à 09:49 | | Répondre
  • à chaque fois que je te lis, je pense à ma copine qui tient aussi un blog "ma vie en mieux", je trouve beaucoup de similitudes dans votre écriture et dans la manière d'appréhender la vie...
    bisous

    Posté par floub, 08 avril 2010 à 13:36 | | Répondre
  • Verveine : oui, un gros, gros soulagement. Et oui, elle vient de mon livre-cadeau (que je n'ai d'ailleurs toujours pas eu le temps de commencer, je suis verte...).

    Floub : je ne connais pas, mais plus pour très longtemps, je sens !

    Posté par MamzelleHerisson, 09 avril 2010 à 12:51 | | Répondre
  • Une histoire toute en cheveux n'est-ce pas!
    ;o)

    Posté par plume, 09 avril 2010 à 21:07 | | Répondre
  • Comme quoi, la vie dans ses détours amène de jolies surprises... et tu as raison, ce sont ces petits cailloux qu'il faut bien collectionner !
    NB : oui, oui, dis-en plus sur l'illustration, elle interroge...

    Posté par lelutinperlimpin, 10 avril 2010 à 08:06 | | Répondre
  • C'est bon d'imaginer tout ça et de suivre un peu le fil de tes pensées.


    quelle belle illustration ! oh oui, dis-nous en plus !

    Posté par telle, 10 avril 2010 à 22:29 | | Répondre
  • Quel plaisir de lire ces bonnes nouvelles.

    Posté par Névrosia, 11 avril 2010 à 18:39 | | Répondre
  • p.s : Juste une question "sourire aux éclats" ça donne quoi ? On pourrait avoir une photo ?

    Posté par Névrosia, 14 avril 2010 à 11:49 | | Répondre
Nouveau commentaire