07 février 2010

Fièvre

Le ciel, au-dehors, qui n'a pas commencé à bleuir. Les premiers gémissements, qui trop vite se transforment en pleurs et en cris et nous alertent. Un père dans la cuisine, qui confectionne un biberon ; une mère dans la chambre, qui découvre un enfant moite, brûlant. Le verdict du thermomètre qui tombe, un bain qui coule pendant que le lait tente d'apaiser la soif d'un bébé dévoré par la fièvre. 40,1°. Aspegic. Bronchorectine. Câlins et caresses, paroles douces. Mais rien qui n'apaise les larmes et les sanglots.
Il finira par se rendormir, épuisé, au bout de 45 minutes.
Moi, pas.

(Tout à l'heure, son père me reprochera sûrement de ne pas dormir quand c'est le moment, et de me trouver épuisée quand ça ne l'est plus...)

(Mais cela l'empêchera-t-il de se régaler du gâteau qui termine de cuire, embaumant tout l'appartement ?)

19h00 - Toute la journée, la fièvre aura oscillé entre 39,6 et 40,1. Le bébé, groggy, aura passé l'essentiel de ce temps à dormir, mal, refusant obstinément le soluté de réhydratation qui lui était régulièrement présenté. Nous, à veiller, à moitié rassurés seulement. Ça s'appelle la percée d'une molaire. Et il reste les deux du haut, les pires si on se base sur notre expérience avec les incisives...

Posté par MamzelleHerisson à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Fièvre

  • mince de mince, en plus un dimanche, évidemment...

    Courage au petit bonhomme, tiens-nous au courant.

    Posté par telle, 07 février 2010 à 14:29 | | Répondre
  • Aïe...pas la cœur a te dire que ça va passer ... chez nous à chaque dent les nuits morcelées , les pleurs et les tétées à point d'heure ... mille baisers de réconfort à l'acrobate et un tendre soutien aux parents ...

    Posté par MeszL, 08 février 2010 à 06:56 | | Répondre
  • 40° pour une bête ratiche?
    Ben ça promet pour la vraie maladie, dis donc!!

    Posté par Madame Patate, 08 février 2010 à 12:51 | | Répondre
  • Dame Patate : en fait, il s'agit d'un beau doublé quenotte + angine, cette dernière généreusement refilée à Maman au passage... C'est d'ailleurs le mal de gorge de Maman qui a rendu la toubib suspicieuse, couplé au fait que normalement, pour une poussée dentaire, il est rare que la température dépasse les 39, et qu'elle dure ainsi.
    Du coup, nous voilà tous les deux avec un traitement antibio. Sur moi, je sais que c'est d'une efficacité redoutable (l'avantage de n'avoir pas pris d'antibios pendant des années...), sur lui, on va voir ce que ça donne !
    Côté positif de la chose : on sait désormais que le système d'alerte "fièvre" fonctionne à donf !!

    MeszL : si, ça va passer. Il y a eu deux ou trois moments où on s'est vraiment demandé si on n'était pas des parents inconscients, mais sinon, on est restés relativement zen. Cette fièvre persistante était ce qui nous inquiétait le plus ; pour le reste, quand il ne dormait pas (reconnaissons qu'il a dormi à peu près deux fois plus qu'à son accoutumée hier, et que ça nous aurait presque fit des vacances, si le voir faire ses clowneries habituelles ne nous avait pas tant manqué !), le gnome gardait une pêche incroyable pour un bambin avec une fièvre pareille, donc on se doutait bien que ce n'était pas non plus la fin du monde qui s'annonçait...

    Telle : j'en connais deux autres dans la famille dont c'est la spécialité de tomber malade le vendredi soir, le week-end ou un jour férié. Bon chien chasse de race !!... (Celui-là, on ne pourra vraiment pas le renier, comme dit ma mère !)

    Posté par MamzelleHérisson, 08 février 2010 à 16:58 | | Répondre
  • Je passais prendre des nouvelles ... tout va mieux j'espère pour tout les deux ...!!!
    Alex nous a fait des baisses de température lui ...tout ça pour rester dormir avec papa et maman , j'te jure ces enfants
    Bises !!!

    Posté par MeszL, 09 février 2010 à 07:13 | | Répondre
  • ouf... et toi alors, tu es remise ?

    Posté par telle, 09 février 2010 à 21:34 | | Répondre
Nouveau commentaire