14 mai 2009

Gris de pluie

Une journée qui ne veut pas.
Une nuit presque complète pour l'Acrobate (22h30-5h00, moi j'appelle ça "presque complète". Et j'en redemande. Genre, cette nuit, ça ferait du bien...), gâchée par mon incapacité à me rendormir après la tétée.
Des clés de voiture perdues, avec un porte-clé de la marque, qui devrait donc permettre une identification relativement aisée du véhicule à la personne qui les a trouvées et ne les a pas déposées à la Mairie, à proximité de laquelle j'ai pourtant dû les laisser tomber. Enfin, ce soir à 20h30, la voiture était toujours là, il y a donc de l'espoir...
Un coup de fil, une voix un peu trop cassée. L'annonce du décès de celui qui était, officiellement, le mari de ma grand-tante, celui qui avait l'âge d'être mon oncle, celui qui a été mon "deuxième faux grand-père" (il en fallait bien deux faux pour remplacer le vrai, démissionnaire, non ?), emporté par un cancer de la moelle osseuse. Je savais depuis deux jours que la fin était proche, puisqu'il ne réagissait plus depuis février déjà au traitement ; je me raisonnais depuis deux jours, en essayant de garder à l'esprit qu'il souffrait, et que mourir pouvait parfois être un soulagement. Ca n'a pas adouci la nouvelle pour autant.
Un autre coup de fil, dans lequel ne vibrait sans doute que l'impatience, et dans lequel je n'ai entendu que des reproches.

J'aimerais tant être moins sensible.
J'aimerais tant arrêter de pleurer.
J'aimerais tant être différente de celle que je suis. Et qui, pourtant, n'est pas si mal.
Et j'aimerais tant savoir véhiculer autre chose sur ce blog que du négatif.

Car, même si le jour est sûrement assez mal choisi pour essayer de vous en convaincre, la vie n'est pas qu'un long calvaire à mes yeux. Et, puisque j'ai encore entendu la remarque ce soir, non, l'Acrobate n'est pas un bébé difficile. Ce qui est difficile, c'est la fatigue, née de trop de nuits aux plages de sommeil trop courtes, bien que parfois nombreuses ; et, bien que mauvais dormeuse, je tolère extrêmement mal la fatigue. Ce qui est difficile, c'est cette ribambelle infinie de questions que je me pose, de remises en cause auxquelles je m'expose ; cette donne-là ne changera vraisemblablement pas, c'est mon caractère. Ce qui ne signifie pas que je le vive toujours bien.
Alors, oui, parfois, j'ai besoin de lâcher du lest - et c'est souvent ici que je viens le faire. Peut-être ai-je tort, puisque cela vous donne à voir de ma vie une version déformée, et puisque cela ne m'indiffère pas... Peut-être ai-je tort.

Ce soir, j'hésite à continuer à avoir tort.

Posté par MamzelleHerisson à 22:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur Gris de pluie

    Ce qui est peut être faussé c'est la vision que tu as de toi même ...tu es si dure envers toi ...
    Le versant de ta vie que tu nous livres ici est plus gris que rose sans aucun doute ... mais quelle vie est vraiment rose ???
    Nous avons tous nos gris plus ou moins foncés , en parler c'est déjà faire preuve de courage ... moi j'ai tendance à le garder ... et à exploser ... j'aimerais te dire que tout ira bien , que si ce blog est un exutoire à tes sombres pensées et tes interrogations grises alors continue ... s'il t'apporte quelque chose de bon alors continue ...le choix t'appartient mais personne ne te blâme ici de venir dire le côté gris de ta vie ...
    PS : Pour l'acrobate : des félicitations d'encouragements s'imposent , embrasse le pour moi
    Je t'embrasse ...

    Posté par Nanie, 15 mai 2009 à 07:53 | | Répondre
  • Oui, comme te l'a dit Nanie, c'est à toi de voir ce que t'apporte ton blog, ce que tu veux en faire. Il y en a qui au contraire s'en servent pour mettre en avant tout ce qui est beau et bon dans leur vie, d'autres qui s'en servent comme confident, ce qui leur permet ensuite d'aller vers le beau et le bon de leur vie. A toi de voir et de décider ce qui t'est le plus nécessaire ou agréable.

    Quant à la nuit de bébé, moi j'appelle ça une vraie nuit, non ? Il paraît qu'on peut dire que le bébé fait ses nuits quand sa plus longue plage de temps sans manger est la nuit et que ça dépasse 5h. Alors... (et le mien, avec cette définition, ne fait pas ses nuits !)

    Pour le reste, je te trouve moi aussi trop dure avec toi, qu'as-tu donc à expier ? Je te trouve généreuse, formidable, dévouée alors quoi ?

    Bon, si seulement tu pouvais davantage dormir... (je ne comprends pas que les hormones de l'allaitement ne t'assoupissent pas : je dors pour ma part mieux maintenant qu'en fin de grossesse)(à moins qu'il prenne des biberons la nuit, je ne sais pas s'il est entièreent sevré ou pas).

    Bises, tout plein

    Posté par telle, 15 mai 2009 à 10:40 | | Répondre
  • Coucou mamzelle hérissonne!
    Tu me connais un peu je crois. Je dis ce que je pense, et je pense ce que je veux mmhhh??
    Je pense que tu es une très bonne mère.
    JE PENSE QUE TU ES UNE TRES BONNE MERE.

    P'têt' que comme ça c'est plus clair.

    Et je pense que tu as BESOIN de pleurer, de râler, de te poser des questions. Or tu as autre chose a faire quand tu fais des papouille à l'Acrobate. Alors tu viens le faire ici!
    Et ben c'est très bien ça, c'est TON blog.
    Moi je te bisoute. Je peux?

    Posté par plume, 15 mai 2009 à 13:08 | | Répondre
  • Au fait, quand tu auras besoin de t'amuser on sera ravies de te lire aussi hein!

    Posté par plume, 15 mai 2009 à 13:12 | | Répondre
  • Bonne nuit madame !

    Posté par telle, 15 mai 2009 à 23:41 | | Répondre
  • Tu n'as pas à nous convaincre de quoi que ce soit, sais-tu ? Tu poses ici ce que tu veux y poser, nous sommes ici à te lire parce que nous t'apprécions, telle que tu te montres ici, avec tes joies et tes peines.
    De grosses bises pour câliner ce cœur gros de chagrin ( et d'un peu de colère ?)
    Amitiés
    Lise

    Posté par Lise, 16 mai 2009 à 21:41 | | Répondre
  • comme tu m'as bien remonté le moral quand j'en avais besoin, j'ai envie à mon tour de t'envoyer plein d'ondes positives. Je crois que le manque de sommeil fait voir tout en noir, ton chéri il ne peut pas prendre un peu le relais la nuit pour que tu puisses te reposer un peu ou alors des parents, des amis? Juste une ou deux nuits histoire de se remettre à flots. En général je suis très longue à demander de l'aide aux autres, mais depuis la naissance de ma fille je sais qu'il n'y a parfois pas d'autres solution sous peine de pèter vraiment un plomb. Mon mari l'a bien compris d'ailleurs, il sait que si je demande quelquechose c'est que j'en ai vraiment besoin. Pour ce qui est de ton avenir professionnel, tu sais, tu as toute la vie devant toi, parfois on peu mettre sa carrière un peu entre parenthèses et y retourner de plus belle ensuite. Profite de voir ton petit grandir.
    Enfin je comprends que tu ecrives plus quand tu ne tu n'es pas au top que quand tout va bien, c'est souvent comme ca, quand tout va bien on en profite et c'est ainsi que les pages de nos journaux intimes sont pleines de lamentations. Continue à écrire si ca te fait du bien.
    A très bientot

    Posté par noshopping, 21 mai 2009 à 21:57 | | Répondre
  • ça va ?

    Posté par telle, 22 mai 2009 à 22:01 | | Répondre
  • Repose-toi, fatiguée tout est plus difficile.

    Bisous

    Posté par Névrosia, 25 mai 2009 à 23:16 | | Répondre
Nouveau commentaire